29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 06:00
Le mot pour Le dire

Meillet1 aura beau trouver la langue basque aussi parfaite que cela lui chante, le fait est qu'elle a omis d'inclure dans son vocabulaire un terme pour désigner Dieu, et qu'il a fallu recourir à celui qui signifiait « seigneur de là-haut », Jaungoikua. Comme l'autorité seigneuriale a disparu depuis des siècles, Jaungoikua signifie aujourd'hui directement Dieu, mais nous devons nous replacer à l'époque qui s'est vue contrainte de se figurer Dieu comme une autorité politique et mondaine, comme un gouverneur civil ou quelque chose de ce genre... Précisément, ce cas nous révèle que, faute d'un nom pour Dieu, il sera très difficile aux Basques de le penser : voilà pourquoi ils ont tardé à se convertir au christianisme, et le vocable indique qu'il a fallu l'intervention de la police pour leur inculquer l'idée même de divinité. Ainsi, la langue ne gêne pas seulement l'expression de certaines pensées ; dans d'autres cas, elle perturbe leur réception et notre intelligence, lui interdisant certaines directions.

 

José Orterga y Gasset - Misère et splendeur de la traduction

 

 

1 Antoine Meillet (1836-1936), principal linguiste français du début du XXè siècle.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Christw - dans Pages marquées
commenter cet article

commentaires

colo 30/06/2014 19:09

Que c'est intéressant!

Je connais un peu l'histoire de la langue basque-espagnole. Il s'agit d'une des rares langues parlées en Europe qui ne provient pas de l'indo-européen.(il y a aussi le finnois, le hongrois et le turc..mais ce n'est pas le sujet!)
Je vous explique un peu...d'accord? (je joue la prof ici, mais bon, tant pis!)

La plupart des linguistes s'accordent à affirmer que l'"euskera" (le basque) est la langue vivante la plus ancienne de l'Europe Occidentale. Son ancienneté remonte au moins à l'époque néolithique, et il existe certaines pistes qui permettraient de dire que son origine pourrait être encore plus ancienne.

Il y a de nombreux exemple, mais en voici un. La racine haitz (pierre) est présente dans le nom de plusieurs outils qui sont fabriqués en métal depuis des temps immémoriaux, mais les basques continuent à les nommer ainsi comme s'ils étaient des outils néolithiques: Aizkora (hache), aizto (couteau), aitzurra (houe), ou zulakaitz (poinçon).

Pour Tania, ce site http://mylanguages.org/es/euskera_alfabeto.php

Merci pour tout, bonne soirée Christian

Tania 01/07/2014 09:36

Merci pour le lien, Colo, j'ai trouvé l'alphabet et les sons, très proches en effet.

Christw 30/06/2014 21:27

Mais faites la prof surtout ! Tout cela est vraiment enrichissant.

Dans l'essai, Ortega se demande « quelle est la part de vivant et de mort dans notre langue ? ». Et d'ajouter « nos langues sont un anachronisme.»

Merci colette.

Aifelle 30/06/2014 13:05

C'est assez vertigineux ..

Christw 30/06/2014 21:32

@ Aifelle : Oui, je suis aussi étonné que vous en découvrant tout cela, que je devinais parfois confusément mais que l'essai m'a permis de clarifier.

Christw 30/06/2014 21:29

C'est excellent ! Des gens heureux...?

Le verbe "avoir" est-il présent dans toutes les langues ? ;)

F. Schiffter 30/06/2014 18:47

De même, je ne sais plus quel anthropologue signalait que dans bien des ethnies d'Océanie — ou d'ailleurs — le verbe "être" n'existait pas, vouant ainsi ces hommes à se passer de métaphysique. Les chanceux...

K 29/06/2014 12:50

Dire l'impensé.
Un défi ;-)

Christw 29/06/2014 15:35

L'exemple de ce mot basque montre à quel point le cheminement de la pensée est contraint par le vocabulaire d'une langue. Car nous pensons en mots, selon les théories les plus admises.

Tania 29/06/2014 11:57

Ici, il nous faudrait une transcription phonétique ! Voilà qui nous change des monosyllabes.

Christw 29/06/2014 12:16

Je ne connais rein de cette langue curieuse... et pourrais difficilement vous dire comme il faut prononcer le seigneur de là-haut...
Bon dimanche Tania.

Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg