22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 06:09

 

Notre savoir n'est autre que ce que notre pensée parvient à saisir du chaos avec le moins de confusion possible. Entre une croyance et une vérité, il n'y a pas une différence de nature mais de degré de précision raison pour laquelle Montaigne en appelle pour lui-même à un gai savoir comme à une docte ignorance.

 

Frédéric Schiffter - Philosophie sentimentale (Seuil)

 

pic_422.jpg © Olivier Marbœuf

Partager cet article

Repost 0
Publié par Christw - dans Pages marquées
commenter cet article

commentaires

Tania 25/02/2013 11:24


Entre une croyance et une vérité, pas de différence de nature ? Depuis que j'ai lu cette citation, cette différence me titille.

Christw 25/02/2013 12:25



Sans doute en comprendreriez-vous mieux l'idée en la situant dans le contexte du livre. 


Mais qu'est-ce qu'une vérité ? La plupart des choses que nous tenons pour vraies le sont parce que, tout simplement, nous y croyons, pour une multitude de raisons qui nous semblent
bonnes.


 


 


 



la bacchante 25/02/2013 08:58


La docte ignorance et l'homme est soudain ramené à plus d'humilité.

Christw 25/02/2013 09:50



Et l'humilité n'entravera pas le gai savoir. 



Colo 22/02/2013 18:42


J'adore le gai-savoir de votre illustration!


Bichonner l'arbre, danser autour de lui aussi, pourquoi pas? Et si la connaissance y gane, tant mieux!


 

Christw 22/02/2013 19:12



@ Colo: Heureux que vous l'ayez remarquée, la connaissance passe aussi par là.


Bonne soirée !



Dominique 22/02/2013 15:10


J'oscille entre la lecture des essais et celle de commentateur à condition qu'ils soient accessibles 


j'ai beaucoup aimé par exemple un grand classique le Montaigne d'Hugo Friedrich, certes c'est un universitaire mais il est parfaitemetn accessible


vous pouvez lire aussi Géralde Nakkaam en particulier "le dernier Montaigne" qui est un essai sur Montaigne à la fin de sa vie et sa vision de la mort, du stoïcisme


J'ai pu accéder facilement à Montaigne le jour où j'ai acheter la version des Essais chez Arléa sous la direction de Claude Pinganneau , la langue rajeunie et surtout la traduction immédiate des
citations ce qui évite de se reporter sans arrêt à des notes, cela a changé ma vision de Montaigne 


Je m'accorde quelques jours sans blog mais pas sans internet faut pas pousser 

Christw 22/02/2013 15:28



Je ne doute pas que vos conseils sont bons, connaissant votre intérêt pour Montaigne.


J'ai trouvé les essais en ebook mais uniquement le livre I en traduction si j'ose ainsi m'exprimer, mais je pense que le mieux serait une version du genre de celle d'Arlea dont vous parlez.


Bonne trêve, profitez bien ! 



keisha 22/02/2013 11:30


Dominique m'a l'air de tout savoir sur Montaigne, suivons là, elle a raison. Je le relis chapitre par chapitre, mais sans guide c'est parfois plus difficile.

Christw 22/02/2013 12:57



En effet suivons là à sauts et à gambades !


Bonne après-midi.



Dominique 22/02/2013 10:20


A propos de Montaigne je ne sais pas si vous avez lu le livre de Joseph Macé-Scarron ? je le trouve intéressant à part un chapitre de rappel biographique un peu redondant mais le reste est une
bonne façon d'aller relire certains chapîtres des essais


Montaigne notre nouveau philosophe  je crois qu'on peut le trouver en poche

Christw 22/02/2013 12:40



Bonne idée de m'indiquer ce livre, je vais essayer de le trouver en bibliothèque d'abord.


Je serais heureux de trouver aussi Montaigne en ebook, je vais vérifier. 


Bonne journée.  


 



Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg