25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 04:00

 

stupid.png

 

La cinquième loi fondamentale du professeur Carlo Cipolla, pince-sans-rire émérite, avance que les individus stupides sont les plus dangereux: sachant que leur proportion σ (sigma) est toujours et partout sous-estimée, nous voici en présence d'un sévère avertissement, appuyé sur une démonstration récréative en forme de traité mathématique. Et l'on rit de bon cœur bien que ce ne soit pas très indiqué au moment où, consternante allégation de l'orateur, l'humanité est dans le pétrin et que c'est la chienlit. 

 

Suivons le début de l'exposé.

 

Autres-images-9376-copie-5.JPG

Supposons en abscisse (ligne horizontale) les actes d'un individu (ou d'un groupe) donné X et en ordonnée (ligne verticale) les conséquences de ses actions pour les autres Y. À droite de l'axe horizontal, les actions de X qui lui procurent un profit, vers le haut de l'axe vertical, les bénéfices pour les autres.

Si X pose une action à son profit et qu'il en résulte des avantages pour autrui, on le classera dans la zone supérieure droite de notre graphique, c'est-à-dire, et à juste titre, parmi les Intelligents. Si X agit à son avantage au détriment des autres – s'il vole par exemple  on le classera dans la zone inférieure droite parmi les Bandits.

Vous avez immédiatement compris qu'à gauche de la verticale se trouvent les perdants: au nord-ouest, les personnes roulées, dupées, exploitées, soit les Crétins, et, ô fléau, les individus non seulement néfastes pour autrui mais aussi pour eux-mêmes, occupent le dernier quadrant: ce sont les Stupides, la proportion σ qu'on trouvera partout indépendamment de leur sexe, race, âge, classe et profession, ce qui précisément les rend redoutables.

 

En progressant dans les cinquante pages de ce petit traité à la rhétorique académique, on apprend que les Bandits à tendance stupide, à savoir ceux qui causent grands dommages collatéraux pour de maigres bénéfices, se situent de plus en plus parmi les gens de pouvoir. C'est là précisément que les proportions deviennent inquiétantes, car la proportion de Crétins augmente... Et c'est la chienlit donc. CQFD.

 

Autres-images 9376 Images-copie-5

 

Ce petit livre, rédigé au départ en anglais et repris par un éditeur méconnu les Mad Millers1 dans les années 70, a été édité en langue italienne en 1988. Best-seller international, nous disposons aujourd'hui de la version française aux Puf (2012). Son auteur Carlo M. Cipolla est un historien réputé de l'économie italienne.

 

Il doit certainement le succès de son génial petit livre au bon goût de ne jamais suggérer au lecteur qu'il n'est a priori pas exclu de la proportion σ de Stupides

 

1 Les Meuniers Fous    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annie 26/07/2013 16:12


Je ne vous savais pas si cruel ! Nous imposer un tel raisonnement par une telle chaleur ! Et en plus, une fois ce texte lu, je suis très inquiète pour notre devenir

Christw 26/07/2013 17:05



@ Annie: Stupides et Bandits à tendance stupide sont certainement plus cruels que moi envers l'humanité. Rassurez-vous, tout tourne autour du même graphique mais je devine que
vous n'aimez pas du tout les maths...?


 


J'ai tendance à applaudir le temps chaud, mais cette fois c'est trop: difficile d'en profiter entre 11 et 19 heures. Et comme on dit populairement "on n'est jamais content du temps".



Dominique 26/07/2013 13:59


ah je me réjouis de lire car il me rappelle bien trop de choses pour passer à côté


Bizarrement ce petit carré me fait penser aux entretiens d'embauche où l'on vous ressort après tests des carrés dans ce genre là mais bien sûr on y met des termes nettement plus positifs :
dynamique, esprit de contradiction ......


je crois que nous connaissons en france en ce moment pas mal de gens de pouvoir qui doivent être classés dans la case "bandit" 

Christw 26/07/2013 16:59



@ Dominique: Plus de vingt ans pour enfin disposer d'une version française... Bonne lecture !



Tania 26/07/2013 09:12


Il me semblait bien reconnaître la saveur des bonnes pages que m'avait fait lire Colo.


Souri à votre dernière phrase. Bonne journée, Christw.

Christw 26/07/2013 16:54



@ Tania: L'honnêteté m'oblige à reconnaître qu'il marrive, d'une façon ou d'une autre, d'être parfois stupide, d'où le   amer en fin de billet. 



keisha 25/07/2013 07:41


Ho! Ma bibli ne possède de l'auteur que Le poivre, moteur de l'histoire, qui m'a l'air tiré du même tonneau! je note...


Bon retour, au fait!

Christw 26/07/2013 16:49



Merci Keisha, oui de retour mais en douceur: moins de lecture, plus de grand air pour moi ces derniers jours.


À bientôt !



colo 25/07/2013 07:41


J'oubliais, du même auteur, un essai qui s'appelle en espagnol, "La route des épices" mais je vois qu'en français le titre est "Le poivre, moteur de l'histoire"...ou comment le commerce des
épices a eu un rôle prépondérant dans l'histoire du moyen-âge et plus tard.


 


 

Christw 26/07/2013 16:45



@Colo: Merci pour les précisions, je suppose que ce titre-là prête moins à sourire. 


Je lis dans la note de l'éditeur (Puf) qu'en 1988, Le poivre etc... est paru en même temps que Les lois fondamentales etc... dans un volume en
italien Allegro ma non troppo. 


Bonne journée, bon week-end !



colo 25/07/2013 07:13


Ce bijou que nous avons lu depuis longtemps en espagnol, recommandé et prêté (donc perdu) des tas de fois, nous en discutions justement avec des amis samedi dernier. Je suis si contente qu'il
soit (enfin) traduit en français!


Humour et constats, vous avez raison, à lire absolument... pour aussi se méfier des crétins motivés!


Merci d'en avoir parlé, belle journée Christian.

Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg