9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 07:00

 

Ah ! Les transferts nord-sud... Inépuisable sujet de controverses. On n'est pas d'accord, bien sûr, sur leur ampleur. Trois milliards par an ? Cinq ? Huit ? Moins ? Plus ? Selon certains, ils équivalent à une berline de luxe offerte tous les ans à la Wallonie par chaque contribuable flamand. Selon d'autres, à un demi de bière par jour pour chaque Wallon. Ces  comparaisons sont un peu puériles si elles parlent à l'imagination et ce n'est après tout, pas le plus important. Car une chose est sûre : il y a des transferts — ce qui se voit, dans la comptabilité nationale, au revenu moyen des ménages wallons, bien plus proche de la moyenne nationale que ne l'est le PIB wallon par tête — et c'est normal. Il y a des transferts interrégionaux dans tous les pays du monde. Les vraies questions portent sur leur pertinence, leur efficacité et sur leur efficience, sur leur transparence. On est fort loin du compte.

 

Charles Bricman - Comment peut-on être belge ?


 

images (4)-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Publié par Christw - dans Pages marquées
commenter cet article

commentaires

Aifelle 10/12/2013 06:53

J'allais dire que c'était applicable aussi en France en passage, puis je vois le commentaire de Tania et je me rends compte que cela soulève des questions spécifiquement belges.

Christw 10/12/2013 07:13



Il y a la capitale Bruxelles, enjeu important, région à part entière où des oppositions compliquées se manifestent. Mais les transferts de moyens financiers entre régions ne doivent pas
nécessairement être décriés, il sont normaux au sein d'un état, c'est leur justification, leur transparence qui peut poser problème dans un contexte de fragilité politique entre régions. Il ne
faut pas donner des arguments trop faciles aux extrémistes. 



Tania 09/12/2013 09:47

Bricman parle-t-il aussi des transferts de la région bruxelloise vers la Flandre, à laquelle elle fournit énormément d'emplois, sans proportion avec le nombre de Bruxellois d'expression
néerlandophone ?

Christw 09/12/2013 10:04



C'est un grand aspect de la question bruxelloise. Bricman le dit, oui, mais sans l'approfondir, comme d'ailleurs pour tous les autres points du livre. Il reste politiquement correct
comme quelqu'un (hors du blog) me l'a fait remarquer (en y ajoutant poisseusement, ce que je trouve exagéré). 


Nous entrons-là dans la polémique et je préfère m'abstenir d'entrer dans une discussion qui sort de l'objectif de mon billet.


Merci néanmoins de vous y intéresser et de formuler votre avis.



Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg