21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 07:00

 

6473-1321-Couverture.jpg

 

Que l'on s'abstienne de tout mal, que l'on fasse le bien quand l'occasion se présente, que l'on prenne en main sa vie hasardeuse puisque rien n'a de sens, si ce n'est en elle. Rien de plus. Rien de moins. De beaux esprits trouveront que c'est peu et ne manqueront pas de nous traiter d'égoïstes. Et pourtant c'est déjà beaucoup. C'est là une morale qui, en dépit des apparences, va plus loin que celle dont bon nombre d'hommes se contentent. Fixer son idéal plus haut serait comme se pousser à la faute.

 

Joseph Macé-Scaron[1] - Montaigne, notre nouveau philosophe

 

0001-copie-1.png 

Il serait futile de vouloir résumer l'esprit de Montaigne en cinq lignes. Elles reflètent bien, cependant, la nature souple, prudente mais déterminée de sa pensée. Les Essais ne s'attachent pas à une vérité universelle, mais prennent en compte, pour fonder un jugement, la nature singulière de chaque individu, de chaque moment, de chaque situation. 

Celles et ceux qui souhaitent embrasser rapidement la philosophie de Montaigne ne trouveront pas cet ouvrage adéquat[2]. Certes, il approfondit le maître à penser à l'aune de notre époque, établissant des ponts entre les Essais et les préoccupations du monde actuel, mais le propos n'a pas vocation didactique. Écrit brillant où l'accent est naturellement mis sur des champs de réflexion qui répondent à la sensibilité intellectuelle de Macé-Scaron. Les citations des Essais ralentissent la lecture si l'on souhaite cueillir le vieux français du seizième siècle. J'ai fini par découper ma lecture en tranches de cinq pages afin de parvenir confortablement au bout, maintenant une lecture profitable.

 

Une visite du philosophe qui demande une approche studieuse.

 

[1] Macé-Scaron est devenu directeur du magazine Marianne  en décembre 2013.

[2] Un Été avec Montaigne (Antoine Compagnon) conviendrait mieux en ce cas.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annie 24/01/2014 17:48

Merci, pour cet article et pour le lien vers le classement de Dominique ! Pour l'instant je n'ai lu que des grands passages des Essais... Mais je sais qu'un jour je m'y mettrai de manière plus
systématique ! J'ai bien apprécié votre stratégie : 5 pages par jour. Tout ce qui est difficile peut être abordé ainsi, en découpant la tâche... S'en souvenir !

Christw 24/01/2014 18:11



Je suis content de vous rencontrer sur le découpage des livres plus difficiles. J'imagine que Montaigne, connaissant son approche souple des problèmes, aurait pratiqué de la sorte... S'adapter
aux circonstances et à sa mesure.   


Bon week-end Annie.



Bonheur du Jour 24/01/2014 05:44

Si j'ai lu Un été avec Montaigne, je ne lirai pas le livre de José Macé. Par contre, je relis quelques passages des Essais, toujours...

Christw 24/01/2014 06:36



Voilà qui a le mérite d'être clair. Vous ne semblez pas porter Macé-Scaron en grande estime ?



Tania 23/01/2014 19:13

Oui, je vais relire les Essais, peu à peu.
(J'en profite pour vous souhaiter bon courage pour le déménagement - vu chez Colo. C'est assez fatigant, mais c'est aussi un nouveau départ. Que tout aille bien.)

Christw 24/01/2014 06:40



Bonne lecture. 



claudialucia Ma librairie 23/01/2014 18:13

je suis en train de lire un été avec Montaigne et ensuite je commencerai le Bakewell. je note donc aussi celui-ci!

Christw 23/01/2014 18:47



Vous deviendrez incollable sur Montaigne ! Bonnes lectures.



Tania 23/01/2014 12:00

Un billet qui tombe à point pour me reconduire à Montaigne que je me promets de relire depuis trop longtemps.

Christw 23/01/2014 12:26



Allez-vous vers Montaigne à travers les Essais ? Je préfère les ouvrages contemporains qui s'en inspirent, qui le remettent au présent, où ils trouvent facilement place, c'est vrai. 


 



colo 23/01/2014 08:54

Billet et commentaires enrichissants! Un grand merci à tous, je note et poursuis ma lecture lente des Essais.
Bonne journée Christian.

Christw 23/01/2014 10:34



Merci de votre passage et bonne journée !


Bonne lecture tranquille des essais, c'est un beau projet.



dasola 22/01/2014 16:34

Bonjour Christw, je pense qu'en effet, je commencerais plutôt avec "Un été avec Montaigne" (le succès surprise de 2013 au point de vue des ventes). Bonne après-midi.

Christw 23/01/2014 10:35



Bonne idée , bonne lecture !



Axel 22/01/2014 11:16

Le livre de Sarah Bakewell est ma foi fort bon :

http://aevigiran.over-blog.com/article-2014-et-les-resolutions-121878269.html


Sinon, le Journal de voyage de Montaigne est aussi une lecture qu'on ne peut que conseiller.
Un petit aperçu :

http://aevigiran.over-blog.com/article-montaigne-journal-de-voyage-96286701.html


Ps :
Dans le classement Babelio il manque en bonne place le livre de Jean-yves Pouilloux - Montaigne, une vérité singulière

Une vidéo avec Jean-Yves pouilloux (invité des NCC) se trouve ici :
http://lecheneparlant.over-blog.com/2013/12/montaigne-la-pens%C3%A9e-%C3%A0-port%C3%A9e-d%E2%80%99%C5%93il.html

Christw 22/01/2014 13:14



La vidéo proposée achève de me convaincre d'aller plus loin avec Montaigne, en approchant sa vérité singulière selon JY Pouilloux. Merci pour ces informations avisées Axel.


 


Je reviens sur votre blog bientôt, quand j'aurai plus de temps, j'aimerais lire ce que vous écrivez sur Sokal, les pseudosciences et le postmodernisme. 



Dominique 22/01/2014 11:01

on peut espérer que le Blackwell paraisse en poche d'ici à quelques mois

Christw 22/01/2014 13:17



Confirmation par Axel, il faut donc prendre en compte le Blackwell et pour ma part, je l'espère bientôt en poche.



Dominique 22/01/2014 10:12

En réponse à Aifelle je crois que le Blackwell fait un portrait complet de l'homme et un joli tour d'horizon des essais ce qui est une façon simple d'entrer dans cette lecture
Ensuite il y a le Compagnon qui est facile à lire mais qui ne permet pas forcément d'avoir une idée d'ensemble
Notre Montaigne est à lire ensuite car il permet de lire un peu décalé, j'ai aimé les points de vue de l'auteur et sa patte personnelle

Christw 22/01/2014 10:29



Voilà l'avis d'une connaisseuse qui permet bien de se positionner. J'ajoute qu'un critère non négligeable dans mon cas (je désirais acheter) fut celui du prix: moins de 10€ pour Notre nouveau
philosophe, c'est presque donné. 



Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg