14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 07:30

 

Nous avons beau nous étreindre, mon amour, sur cette Terre ronde nous nous tournons aussi le dos.

 

Éric Chevillard - L'autofictif du 13 août 2013


 

terre_ronde-copie-1.jpg

 

Trait emblématique de ce drolatique pince-sans-rire aux réverbérations existentielles. Il suffit de rester à l'écart de l'autofictif pendant quelques jours pour y découvrir immanquablement des perles qu'on a loupées. Certain(e)s placent l'@dresse dans leurs favoris. Autre alternative: ouvrir le blog dans un onglet permanent pour ne rien manquer. 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Christw - dans Pages marquées
commenter cet article

commentaires

la bacchante 15/08/2013 07:21

Il faut donc se tourner le dos pour se faire face?

Christw 15/08/2013 08:15



@La bacchante: Corollaire pertinent... 


 



colo 14/08/2013 18:59

Ah, sans bien connaître ce Monsieur, j'adore "votre" phrase et aussi celle-ci que j'avais notée lors d'un été particulièrement "moucheux":

"Je hais les mouches, leur vol est une aberration, une dérision du vol - à quoi bon voler, d'ailleurs, quand on sait marcher au plafond?"

Le vaillant petit tailleur (2004)

Excusez mes longs silences dûs encore et toujours à d'insupportables coupures d'Internet.
Pour les arbres mystérieux, je vous ai répondu sur mon blog.

Belles journées Christian!

Christw 15/08/2013 07:14



@Colo: Rires. Votre phrase est de l'humour qui fonctionne bien avec moi ! Content de découvrir Le vaillant petit tailleur.


Je suis en phase avec celui de Chevillard et j'y vois, surtout dans ses romans (je pense à L'auteur et moi), et même s'il s'en défend avec un sourire mystérieux, une portée supérieure.
Lorsqu'il évoque l'étreinte en mettant l'accent sur le dos à dos, je "sens" immédiatement la part d'incommunication entre les êtres, quelle que soit la grandeur de leur attachement.  


Si on peut penser que c'est un regard très personnel, je doute que la répétition de ces assimilations, dont je n'ai pas l'exclusivité semble-t-il, ne soit pas pour une bonne part dans la
célébrité littéraire du gaillard.


 


Passez un beau 15 août, dans un air respirable et... pas trop moucheux ! Cet été ici, je note à quel point ces bestioles oublient qu'elle peuvent marcher au plafond...



Tania 14/08/2013 09:04


Il semble que je sois trop impatiente ce matin, excusez-moi. Laissez, pas de problème.

Christw 14/08/2013 09:30



@Tania: Temporairement, je vais désactiver la possibilité de mise en page des commentaires par les visiteurs. Je ne pense pas que ce soit très utile en fin de compte. Et les copiés/collés, d'où
qu'ils viennent, devraient présenter un fond correct, j'ai fait un essai.



Tania 14/08/2013 08:47


... où on en met. Décidément, les copiés-collés me jouent des tours.

Christw 14/08/2013 08:55



@Tania: Pas bien grave, vais-je éliminer un de vos deux commentaires ?


Le souci vient de ce que le fond du blog n'est pas blanc, mais je l'aime bien comme ça....  Et il serait bête de vous priver du copier/coller qui reste un outil vital.



Tania 14/08/2013 08:46


"L’écrivain hors du roman n’a
pas ce souci. Il fait feu de tout bois. Il est en prise directe avec la vie, ses réactions sont des allergies ou des ripostes. Tout lui est permis." (Réponse de Chevillard à Rue 89, "Ces blogs
qui deviennent des livres : l'expérience Chevillard" par Hubert Artus, 14/3/2009)


(Je n'ose remettre le lien. Il
semble que Overblog n'enregistre plus les commentaires où on met, je l'ai constaté sur plusieurs blogs.)


Tania 14/08/2013 08:40


"L’écrivain hors du roman n’a
pas ce souci. Il fait feu de tout bois. Il est en prise directe avec la vie, ses réactions sont des allergies ou des ripostes. Tout lui est permis. " (Chevillard interrogé pour
Rue89)


http://blogs.rue89.com/cabinet-de-lecture/2009/03/14/ces-blogs-qui-deviennent-des-livres-lexperience-chevillard )

Christw 14/08/2013 08:49



@Tania: Oui encore faut-il bien verbaliser ses réactions. Chevillard est, selon moi, passé maître dans le trait bref, tendre ou acide, au quotidien qui plus est.


Nous savons combien il est difficile d'être intéressant (donc lu) jour après jour sur un blog...


Merci encore pour le lien !



keisha 14/08/2013 08:39


Pardonnez à Dominique, et réjouissez vous d'avoir fait une disciple dans mon cas...

Christw 14/08/2013 08:41



@Keisha: Je ne savais pas que Dominique était allergique à ce point ? 


Chevillard a des raccourcis pour dire les choses qui tiennent parfois du génie.



Dominique 14/08/2013 08:35


Aîe je suis très très peu sensible à l'auteur 


je suis pardonnée ?

Christw 14/08/2013 08:44



@Dominique: J'ai d'abord répondu à Keisha car je n'avais pas vu votre commentaire.


Je vous pardonne à condition que vous lisiez dix pages des Essais de Montaigne après le cours...


 



Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg