28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 06:15

 5168ZD32Q4L._SL500_.jpg

 

Si je ne recevais pas le bimestriel Le carnet et les instants1, j'ignorerais probablement l'existence de cet auteur gaumais2 dont on on y rappelle régulièrement l'existence. À force de zapper son patronyme dans le magazine, il se logea dans quelque circonvolution neuronale et finit par se manifester, il y a peu, quand ce nom de friandise wallonne tomba sous mon œil en quête, dans le dédale de la bibliothèque provinciale, dont une main solidaire avait astucieusement placé un roman dudit poète sur présentoir.

 

Je confesse ma négligence coupable: Guy Goffette s'est fait une place dans le territoire littéraire et il n'y a pas tant de belges qui en tiennent une aussi méritoire. Son œuvre poétique a été reconnue par l'Académie française et le Goncourt, par d'autres prix aussi, et à défaut de l'avoir encore bien découverte, j'ai englouti son premier roman, édité chez Gallimard en 2001.

 

Il y a en tout lecteur cette part intime, un peu limbique, qui le pousse à regarder par le trou des serrures, à devenir voyeur. C'est sans doute celui-là qui lui fera courir ces pages pour refermer le livre avec un brin de confusion pour abus d'intimité. Guy Goffette ne manifeste aucune gêne et il écume : ...j'enrage, j'enrage encore de voir ce qu'une éducation approximative et brutale fait d'un enfant gauche, timoré, précocement pubère et d'une curiosité crasse,... À douze ans Simon perd ses illusions dans les doigts d'une femme instable et perverse. Il ne rencontrera pas la jeune fille aux jambes nues, la douce qui l'accompagnera; celle-là l'a mal initié. Il dit ses faiblesses (sont-ce des torts ?), la naïveté, l'attirance précoce pour les sens. Le récit est sans nul doute une peu de l'enfance de Guy Goffette, qui d'autre pourrait si bien raconter cela, de si secret, sans l'avoir un peu vu ? ... ; si seulement elle me les avait montrés avec un brin de retenue, de la délicatesse, que sais-je, en rougissant un peu, au lieu de me les enfourner comme un paquet de linge sale dans la gorge ;...

 

La distance est prise grâce à la troisième personne, vrai-faux double, ce gamin Simon. Et s'il existe une autre façon de récupérer son enfance, de la replacer dans sa vie comme la pièce manquante du puzzle, que de se la raconter sans cesse, sans cesse, qu'on me le dise,... La narration oscille entre je et ce gamin que, pathétiquement, il voudrait autre que lui. L'enfant vit sous la colère d'un père autoritaire, buveur, le roi-tabac, et la tendresse maladroite d'une mère, Tili, un nom de chat ou d'oiseau, qui connaît les désillusions et le manque d'argent des gens d'en bas.

 

chariot-pierre_ultimes-lueurs-du-couchant--1-.jpeg

                                    Paysage de Gaume - Pierre Chariot   

 

L'essayiste et poète Yves Leclair, dans son récent Guy Goffette, sans légende3, écrit avec empathie: ....écrivain public des gens de peu, le Rom du langage, un cycliste du vers,... (...) ...un poète commun des mortels, mendiant d'amour, rose à jamais amoureux de la femme,... Une opportunité d'approcher les obsessions, les ancrages et la rhétorique lyrique de l'ancien instituteur.


Voilà un livre attachant et sincère, où les soldats de plombs sous la table s'émeuvent de blancheurs troublantes de salle de bain. La confession, la complainte d'un exilé de l'amour. Goffette a l'image forte — c'est un poète —, rien que le titre déjà, cet été comme un bas noir de femme autour du cou. 

 

L'abonnement au magazine bimestriel est gratuit sur demande écrite. Voir Promotion des lettres belges.

2 Originaire de Jamoigne, dans la Gaume

3 Éditions Luce Wilquin, collection "L'œuvre en lumière", 2012

 

Ne quittez pas le pays de Gaume sans visiter les aquarelles de Pierre Chariot.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nadine 21/04/2014 02:23

J'ai lu ce livre alors que j'étais en voyage aux Pays-Bas. Un très beau livre il me semble. Mais je crois ne pas l'avoir apprécié à sa juste valeur. À chaque livre son espace temps... Je le relirai sans doute...

christw 21/04/2014 06:36

Il faut le relire, et tenter de l'apprécier à sa juste valeur. Il est vrai qu'il y plane un certain érotisme qui demande de le lire au bon moment. Oui à chaque livre son espace temps.

Dominique 29/12/2012 17:17


Je connais le poète uniquement et avec un seul recueil mais j'ai été séduite, une façon de le découvrir un peu mieux 

Christw 29/12/2012 19:30



Il a produit une œuvre importante qui mérite l'attention, vraiment.



colo 28/12/2012 17:41


Je ne connais de lui, et grâce à Tania, qu' "Une enfance lingère" où j'avais été touchée par la poésie, la simplicité, et puis quelques poèmes qui accompagneraient bien cette délicate aquarelle,
comme cleui-ci:


Guy Goffette - Que cherchais-tu donc


Mais que cherchais-tu donc qui ne fût pas


le vent debout, ni le ressac d’enfance


dans les soirs gris, ni le redoublement


du vertige d’aimer


         


une autre terre que celle-ci, un autre


ciel, un autre temps ? Que cherchais-tu


sur la route que tu n’aies pas trouvé déjà


dans l’herbe familière


    


et déjà reperdu, bague de rosée ou signe


qu’un homme allant à son pas t’a laissé


sur la vitre avant de disparaître,


ouvrant les arbres


Merci, excellent weekend!

Christw 28/12/2012 18:16



Des vers qui s'accordent si bien au livre également ! Merci.


Décidément, il est temps que je me plonge dans sa poésie: il avoue lui-même la préférer à ses romans. De Un été autour du cou, il dit  l'avoir écrit pour se débarrasser de ce qui
lui pesait.


 


Bon week-end à vous !



Tania 28/12/2012 10:10


"Un cycliste du vers" ! Sourire. Guy Goffette nous parle en confidence, vous voilà fin prêt pour "Une enfance lingère", il me semble. Vous me donnez envie d'ouvrir son premier
roman. (Précieux "Carnet" des lettres belges.) 

Christw 28/12/2012 10:25



Merci de me conseiller ce titre.


J'avais aussi vu, dans cette belle collection L'un et l'autre de Gallimard le titre Auden ou l'œil de la baleine. Voir notamment http://revue-texture.fr/spip.php?article1


 






Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg