26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 09:21

Jadis, quand elle était petite, quelque part, elle ne se souvient plus où exactement, un parc splendide ou les terres d'un manoir, Ursula se hissa sur la pointe des pieds à hauteur d'un muret couvert de mousse et aperçut un jardin clos, avec des masses de fleurs et d'arbres fruitiers en fleurs, des arbustes exotiques, des vignes gimpantes, tous rassemblés là au soleil, prodigues et joyeux. Dans la lumière rose du souvenir, cela lui apparaît comme un des moments les plus doux de sa vie, riche de toutes les promesses du futur, et elle le garde jalousement au fond de sa mémoire, telle une boîte de bijoux dans un tiroir secret. Si elle y retournait aujourd'hui, elle ne pourrait pas voir par-dessus le mur, elle en est sûre, d'une manière ou d'une autre il aurait poussé, ou c'est elle qui aurait rapetissé, mais elle saurait que le jardin est bien là, plus  abondant et glorieux que jamais, attendant que d'autres viennent y jeter un œil, et soient heureux.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Christw - dans Pages marquées
commenter cet article

commentaires

Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg