27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 06:17

 

— Marjan, expliqua le policier, a étudié la psychanalyse à l'université de Téhéran...


— Vous voulez dire la psychologie, mon cher Abbas, répliqua la profileuse d'un ton sec. En Iran, nous nous inspirons davantage du comportementalisme que de Freud ou de votre incompréhensible Lacan. Je ne porte que peu de foi à toutes ces histoires d'Œdipe. Un bon musulman ne saurait tomber amoureux de sa mère. Les règles de la charia sont là pour empêcher de telles perversités...

 

Extrait de Dernier Refrain à Ispahan - Naïri Nahapétian 

 

f6b8fb4edc043fb95263d21b1dab897b-333x499.jpg   

Partager cet article

Repost 0
Publié par Christw - dans Pages marquées
commenter cet article

commentaires

Dominique 27/09/2012 09:38


vive la Charia avec elle plus de pervers  c'est merveilleux

Christw 27/09/2012 09:52



Merci de laisser un commentaire. Avec le vent de colère actuel, on aurait presque peur d'émettre un avis critique...


Ceci dit je connais beaucoup de musulmans pacifiques et ouverts qui ont mon estime. 



Me Contacter:

  • : Marque-pages
  • : Livres - Littérature - Christian WERY
  • Contact

Rechercher

Tous les livres sur

babelio.jpg